Un weekend riche d’enseignement

C’est par un dimanche 14 octobre ensoleillé que les Jets avaient RDV avec la compétition en N4. Thyez accueillait son équipe N4 composée de joueurs de Genève principalement inscrit en N4, en plus des équipes de Seynod, Tricastin et Voreppe. Chambéry a déclaré forfait pour la journée.

Les Jets avaient donc RDV avec Seynod, un adversaire bien connu et redoutable d’efficacité grâce à un jeu bien en place et pratiqué par toutes leurs équipes engagées dans les divers championnats. Pour cette rentrée, Coach Ben avait composé une équipe avec les moyens du bord, compte tenu des nombreuses absences et joueurs blessés. A noter notamment les débuts du gardien Tashi dans un match officiel des Jets mais également le démarrage de Laurent alias Viking dans une formation partante du championnat Français.  Bienvenu à vous deux !

Le match débute timidement pour les Jets.  Est-ce le terrain ? Une mobilisation trop faible des troupes ? Une mise en marche trop poussive ? Voire une équipe en face rodé aux démarrages en trombe. Quelque soit la raison, l’équipe locale souffre rapidement sous les vagues d’attaques incessantes de Seynod.  Le mauvais marquage de nos défenseurs sera à l’origine de plusieurs buts de Seynod. Tashi nous garde dans le match avec de superbes arrêts, il semble être le seul bien présent pour les Jets.

Seynod fini par compter son premier but au bout de 5 minutes.  Selon l’analyse de Coach-Ben, il s’agira du seul but que l’on peut qualifier de pièce de jeu bien huilée menant à un but parfait.  Le reste des buts encaissés seront principalement causés par une faute de marquage d’une de nos défenseurs aux fraises et jamais le même entre Max-Ben-Damien-Ricardo-Laurent-Juan… Notre Viking, sera le premier a visiter le cachot pour avoir fait trébucher.  Les Jets résisteront pendant 2 minutes pour se prendre un but 5 secondes après la fin de la pénalité. Sort cruel mais pourtant bien réel. Il faudra être mené 3-0 avant que les Jets comptent leur premier but de la saison. C’est suite à une sortie explosive le long de la bande de Coach-Ben, talonné par un adversaire hargneux, qu’il prendra un shoot puissant rebondissant contre la bande opposé et revenant rapidement vers la crosse de capitaine Juan que ce dernier réussira à loger le palet d’un revers de sa crosse.  L’action aura duré en tout et pour tout moins de 10 secondes entre la sortie de notre zone et le but tellement tout s’est passé rapidement. On réalise l’ampleur de la tâche qui nous attend pour réussir à percer la muraille adverse.  La première mi-temps se termine par un score de 3-1.

Une pause qui coupe les pattes puis un regain d’énergie

A la reprise, les festivités seront de courtes durées puisque les Jets prendront encore deux buts au bout de 4 minutes de jeu…Décidemment, les entames ne sont pas bonnes. Après le 5ièmebut, Coach-Ben demande un temps mort pour permettre aux Jets de reprendre leurs esprits.  Au retour de cette pause, les Jets montrent immédiatement une énergie différente et c’est suite à une pression appliquée notamment par Ben et Dan que ce dernier permet aux Jets de resserrer un peu le score à 5-2 et il reste 11 minutes de jeu.

Les Jets contrôlent le palet et le jeu sur les minutes suivantes si bien que Coach sent qu’il y a un coup à jouer : il forme une ligne Ricardo-Clem-Ben-Juan pour tenter le tout pour le tout.  Les résultats viennent rapidement avec un beau but de Clem qui faisait déjà flèche de tout bois depuis le début du match (c’est d’ailleurs le seul joueur avec Tashie qui a commencé son match en lion) suivi d’une spécialité Riiiiiiiiiiiiiiiiiiiicardooooooooo avec une cacahuète bien enrobée qui trouve le haut du filet.

Le score est désormais de 5-4 et la confiance est à son maximum malgré une pénalité accordée à Max et une seconde à Laurent !! Welcome in N4 le Viking.

Nous sommes à quelques secondes de la fin du match lorsque Ben repère Juan patinant vers le gardien.  La passe est parfaite.  Capitaine se présente devant le gardien, feinte, couche le gardien, se décale à gauche, arme son revers, shoot et…….tape le poteau, son second du match.  Un poteau désastreux qui viendra sceller l’issue du match.  Sur la contre-attaque, Seynod réussi à déjouer Tashi livré à lui-même. Il reste moins de 30 secondes et Seynod vient de prendre le large 6-4.  La remontada se termine en queue de poisson.

On fini avec quelques regrets, notamment de ne pas avoir commencé le match comme nous l’avons terminé.  Mais c’est un début de rodage qui aura permis de confirmer une chose : le niveau de la N4 est relevé.  Voreppe et Tricatin ont joué un match de haut niveau.  Nous sommes donc prévenus.

Je n’ai pas eu l’occasion de parler de Max, Damien et Robin.  Il est clair que ces trois joueurs seront essentiels aux succès de la N4 cette année.  Nous sommes extrêmement content de pouvoir compter sur eux.

Et encore une fois, merci Tashi et merci aux présents à Thyez qui ont permis de faire de cet évènement, une journée de hockey réussie.

Votre Reporter sans frontières.