14 secondes. C’est le temps qu’il aura fallu à la nouvelle recrue des Jets pour scorer son premier but sur une action solitaire. Guillermo aura fait parler son talent dans ce match pas évident contre Epinal. Retour sur la victoire des Jets dans cette deuxième journée de championnat N3.

–> Stats et classement de la poule A

Un néo-promu surprenant

Epinal aura montré de très belles aptitudes tout au long de la rencontre. Cette équipe venant de Pré-National aura posé bien des problèmes aux Jets et même donné des sueurs froides en fin de partie. Les buts se sont enchainés des deux côtés sans qu’aucune des deux formations ne prenne le large. Ce n’est que par un court avantage que les Jets ont remportés cette partie très disputée.

Guillermo donne l’avantage dans les premières secondes, Epinal répliquera quelques minutes plus tard. Ben Prost redonne l’avantage bien servi par Guillermo. Le score est de 2-1 au bout de 5’ de jeu. Epinal, bien porté par Christopher Viac prendra les devants avec deux buts marqués dans la foulée. Mais cette avance ne sera que de courte durée. David Bugnon ouvre son compteur de points après un joli mouvement collectif. Les débats sont équilibrés, le match peut basculer à tout moment. Les Jets montrent plus d’envie et mettent une pression plus insistante. Ben Prost trouvera la faille pour le but du 4-3 sur une action solitaire avant que Maxence Joly n’ajuste le portier d’Epinal à son tour. Les visiteurs ne se laissent pas impressionner et reviennent dans la course mais leurs espoirs seront douchés par Guillermo qui marquera 2 buts avant la pause. Score à la mi-temps : 7-4.

« I think but…hummm… Nan »

Charles Gueriteau, essayant d’expliquer son action de but qui termina sur le poteau d’Epinal

Score de baby-foot en perspective

Les consignes du coach sont claires. Les occasions sont du côté des Jets mais le dernier geste n’est pas assez précis pour prendre un avantage net. Ordre est donné de couper les espaces face à Epinal qui réus

sit des sorties de zone fluides et qui trouve de belles lignes de passe. La seconde période s’emballe. Une envolée de Ricardo donnera confiance aux Jets. Un minutieux travail de Charles sera récompensé par un but quelques secondes plus tard. Score 9-4 L’euphorie gagne l’équipe qui se fera remettre en place par Epinal, toujours dans le coup. Deux buts en moins de 30 secondes leur permettent de revenir dans la course. Score 9-6 ; il reste 20’ à jouer. Capitaine Ben Donnet stoppera le Momentum en faveur d’Epinal et marquera un but de hargne.

Gérer la courte avance, continuer à pousser

Les Jets, peu appliqués en défense donnent toujours plus d’espoir à Epinal qui reste concentré dans son match. Les assauts répétés sont de plus en plus difficiles à gérer et les prémices d’une remontada se profilent. Christopher Viac, encore lui, remet l’équipe en ordre de marche en marquant 2 nouveaux buts bien aidé par les caviars de son co-équipier Fabien Leroy. Les spinaliens poussent et reviennent à 10-8 ; il reste 5 minutes à jouer. Forts de l’expérience de son international espagnol, les Jets ne tremblent pas et Guillermo viendra conforter la courte avance des locaux. David Bugnon, recrue star du début d’année chez les Jets, va porter un coup au moral de l’équipe adverse. Alors en infériorité numérique, Bugnon fera l’effort de remonter la patinoire, seul, et d’ajuster un tir millimétré pour un but qui restera dans les mémoires. Dans un dernier effort, Epinal tentera de faire sortir son gardien. L’avantage numérique sur le terrain est salué par un but. Epinal y croit encore. Il reste 2 minutes à jouer. Les visiteurs courent après le score mais il est trop tard. Bugnon aura le fin mot de l’histoire. Auteur d’une belle passe sur la tranche il donne l’occasion à son coéquipier Ben Prost de marquer le but final à seulement 1’ de la fin du match. La sirène résonne, le match est gagné après un scénario à rebondissement.

Bien aidés par leurs nouvelles recrues, les Jets remportent la victoire et les trois points qui l’accompagnent. L’équipe se hisse à la seconde place du classement derrière Seynod qui possède un meilleur différentiel de but. Le premier match plein de Guillermo Jimenez, 8 points pour ses débuts chez les Jets, de David Bugnon et l’abnégation de toute l’équipe permettent néanmoins d’avoir après deux journées la troisième meilleure attaque de la poule A avec 19 buts marqués juste derrière…Dijon et Epinal !

Nous saluons l’équipe d’Epinal et leur souhaitons une bonne continuation dans cette poule A dont le niveau à tendance à être très homogène. Nous vous donnons rendez-vous le 3 novembre pour la prochaine confrontation N3. Les Jets se déplacent à Thonon pour un derby Haut-Savoyard !

Nous remercions notre sponsor Il Piatto d’Oro pour avoir lancé la première rencontre à domicile des Jets !