Samedi dernier, pour la 3ème journée de N3, les Jets se sont déplacés à Thonon pour affronter les redoutables Cerfs du Chablais. L’ascenseur émotionnel aura porté les Jets au plus bas en fin de première période avant de remonter progressivement la pente et nourrir les espoirs des joueurs en deuxième période. Il aura manqué quelques minutes pour créer l’exploit. Ce sont bien les locaux qui remporteront cette partie.

 

La fleur au fusil

Les Jets connaissaient l’enjeu et l’adversaire du jour, mais la préparation mentale n’était pas au rendez-vous. Après un échauffement fantaisiste, les joueurs se lancent dans la bataille. Ben Prost ouvre le score suite à une supériorité numérique bien négociée. C’est alors que commence l’hécatombe. Thonon, droit dans ses bottes et plein de confiance enchaine les belles séquences de jeu. Le collectif prime dans le jeu des locaux qui confisquent littéralement la rondelle. Les Jets déjouent et montrent des signes d’énervement qui provoqueront inéluctablement de nombreuses phases de jeu en infériorité. Thonon est habile dans cet exercice et fait monter progressivement son compteur de point. Les Jets sont absents et ne réagissent pas. La surprise de voir un tel scénario catastrophe se produire tétanise l’équipe qui rentre souvent sur le banc suite à un but encaissé. La sirène sonne la pause, les équipes se quittent sur le score fleuve de 10-1.

 

25 minutes pour tout refaire

Le coach lui-même n’a plus de voix dans ce vestiaire ou règne un silence pesant. Personne n’a sérieusement envisagé une telle débandade, une telle désorganisation des troupes. Aucun joueur n’a montré la moindre envie de faire bien sur le terrain. Alors comment inverser la vapeur et rentrer à la maison avec sa dignité ? Décision est prise de reformer les blocs du début de saison, de resserrer les lignes, et surtout, de montrer plus de détermination dans toutes les phases de jeu. Ordre est donné de mettre un terme à l’hégémonie absolue de Thonon sur le terrain et de commencer à se battre pour chaque palet. Cet ordre sera respecté, et c’est un tout autre visage que montreront les Jets en seconde période.

 

Changement de paradigme

Retour sur le terrain, l’état d’esprit est différent et se fait ressentir dès la première seconde. Les Jets sont en supériorité et marquent par l’intermédiaire de Ben Prost bien servi par Guille Jimenez. Thonon déjoue et commence à s’énerver à son tour. La frustration de voir une nouvelle situation se créer dans le match et qui ne tourne pas en leur avantage envoie plusieurs joueurs sur le banc des pénalités. Alors en double supériorité numérique, les Jets marquent via le même duo offensif pour le but du 10-3 (36’). S’enchainent alors les buts pour les Jets. D’abord Guille Jimenez sur une action solitaire (37’) puis Ben Donnet (38’) également seul. Un nouvel avantage numérique pour les Jets verra se concrétiser une belle action collective entre David Bugnon et Guille Jimenez (41’). Le score est alors à 10-6, il reste 9’ à jouer et l’espoir est remonté au plus haut sur le banc des visiteurs. Thonon n’y arrive plus offensivement mais se ressaisit. La défense est moins perméable, et l’équipe réagit désormais en contre rapidement orchestré. Le portier des Jets fera son travail en cette deuxième période mais le temps file. Un nouveau but sera accordé aux Jets par Guille à la 43’. 10-7 au compteur, il reste 7 minutes. Les Jets poussent encore et toujours, un but leur sera refusé par les arbitres n’ayant pas vu la rondelle entrer dans la cage adverse. Il reste 3’ et le score ne bougera plus malgré les nombreux assauts menés en fin de partie. Score final 10-7 pour Thonon.

 

Un match plein d’enseignement

Les Jets auront montré 2 visages bien différents pendant cette rencontre. Thonon, équipe fidèle à elle-même, aura été constante et disciplinée et remporte logiquement la victoire. Nous souhaitons bonne continuation à cette belle équipe pour la suite du championnat. Pendant ce temps, nos Jets retournent à l’entrainement pour de longues séances de travail avant de recevoir le 18 novembre prochain l’équipe de Strasbourg qui a remporté sa première victoire de la saison contre Dijon sur le score de 9-3.

Merci à nos supporters du jour qui sont venus nombreux et merci à Fanf qui a permi à tous les joueurs de participer au match de samedi soir.